Découvrez notre campagne de sensibilisation

Loto-Québec lance sa quatrième campagne de sensibilisation annuelle, portant la signature C’est toujours le hasard qui décide. Cette campagne multimédia vise à rappeler le rôle prépondérant du hasard dans les jeux de hasard et d’argent et à faire le point sur certaines illusions de contrôle − comme le recours à des rituels ou à des porte-bonheur −, qui n’ont aucune incidence sur le résultat lorsque l’on joue. 

Découvrez la campagne sous toutes ses formes dans les établissements de jeux de Loto-Québec, dans les bars et restaurants avec appareils de loterie vidéo et sur le Web.

Visionnez la vidéo sur les porte-bonheur

Visionnez la vidéo sur les rituels
 

C’est toujours le hasard qui décide

À la plupart des jeux de hasard et d’argent, on ne contrôle rien. Les superstitions, les stratégies ou les calculs mathématiques savants ne permettent pas d’attirer la chance, ni d’augmenter les probabilités de gagner. Ils ne servent qu’à renforcer notre illusion de contrôle.

 

BRASSER FORT POUR JOUER FORT

On peut y croire, mais c’est toujours le hasard qui décide

 

On a tous déjà vu des joueurs lancer très fort des dés dans l’espoir d’obtenir le chiffre désiré, ou des gens faire tourner une roue de fortune de toutes leurs forces, comme si leur vie en dépendait, imaginant ainsi remporter un montant plus élevé. Même chose avec les machines à sous. En fait, ce ne sont que des illusions de contrôle.

Il est impossible de contrôler le hasard. Par contre, on peut s’amuser à l’imaginer! Si vous pensez que votre technique musclée est la bonne, tant mieux pour vous… tant qu’elle ne vous incite pas à dépenser davantage que le montant prévu ou que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Et faites attention de ne rien endommager!   

 

LES PORTE-BONHEUR

On peut y croire, mais c’est toujours le hasard qui décide 

 

Un porte-bonheur − aussi appelé amulette, fétiche ou gri-gri − est un objet qu’on considère comme porteur de chance. Il revêt souvent une valeur sentimentale : il peut être un bijou, une pièce de monnaie, un objet insolite. On trouve des porte-bonheur dans tous les pays et civilisations du monde.

Vous avez un porte-bonheur? S’il vous amuse et fait rire vos amis, brandissez-le bien haut et clamez ses vertus! Vous croyez qu’il est à l’origine de vos gains, mais qu’en est-il de vos pertes?


 

Origine de certains porte-bonheur traditionnels

Chiffre 7

C’est un chiffre sacré dans de nombreuses religions. Dans la Bible, le monde a été créé par Dieu en sept jours. Les musulmans tournent sept fois autour de la Kaaba (pierre noire) à La Mecque. Pour les hindous, il y a sept sources d’énergie dans le corps (chakras), tandis que les sept merveilles du monde nourrissent l’imaginaire depuis l’Antiquité.

  • Réduire

Trèfle à quatre feuilles

Selon la légende, chaque feuille du trèfle (qui en compte généralement trois) représente quelque chose. La première feuille est pour l’espoir, la deuxième est pour la foi, la troisième est pour l’amour, et la quatrième est, naturellement, pour la chance!

  • Réduire

Patte de lapin

On raconte que pour être un « vrai » porte-bonheur, la patte doit provenir d’un lapin ou d’un lièvre tué ou capturé dans des conditions spéciales : un vendredi (de préférence le Vendredi saint ou un vendredi 13), de nuit, par une personne atteinte de strabisme et à l’aide d’une balle d’argent. Le poète Louis Aragon a déclaré un jour : « La patte de lapin, ça porte bonheur, mais pas au lapin. »

  • Réduire

Fer à cheval

Autrefois, les pièces en métal étaient assez chères. Alors, si on trouvait par hasard un fer perdu par un cheval, on disposait « par chance » d’une bonne masse de métal pour faire fabriquer la pièce souhaitée. Aujourd’hui, certains prétendent qu’il faut accrocher le fer pointes vers le haut pour empêcher ses « pouvoirs » de s’échapper.

  • Réduire

 

LES RITUELS 

On peut y croire, mais c’est toujours le hasard qui décide

 

 

Qu’est-ce qu’un rituel? Il s’agit d’un geste ou d’un comportement particulier qui nous fait croire qu’il attire la chance, qu’il nous permet d’améliorer notre performance et, donc, nos probabilités de gagner. C’est en quelque sorte une superstition… et c’est totalement irrationnel.

Vous avez un rituel? Continuez si ça vous chante, mais prenez-le avec un grain de sel et sachez en rire. Ultimement, l’objectif visé lorsqu’on s’adonne à des jeux de hasard et d’argent, c’est de se divertir. 
 

Exemples de rituels

 

  • Souffler sur les dés avant de les lancer
  • Jouer toujours à la même machine
  • Jouer à une machine uniquement le soir ou un jour précis de la semaine
  • Porter une épinglette « chanceuse » aux courses de chevaux
  • Répéter les mêmes gestes avant d’appuyer sur le bouton Jouer
  • Tourner une fois autour d’une table de jeu avant de s’y asseoir
  • Toucher du bois avant de jouer. Au Moyen Âge, les chrétiens disaient que l’habitude de toucher du bois venait du fait que le Christ avait été sacrifié sur une croix en bois : toucher du bois était donc une forme de supplication ou de prière qui permettait de se protéger de l’adversité. Mais on trouve cette croyance antérieurement au christianisme, par exemple dans l’Antiquité grecque, chez les Perses, dans l’Égypte pharaonique ou chez les Indiens d’Amérique du Sud, qui pensaient que le bois abritait le génie du feu. 

 

Mythes et faits sur les rituels

Mythe : « Aux loteries, pour augmenter mes chances de remporter le gros lot, je choisis toujours mes numéros chanceux ou la même combinaison pour chacun des tirages. »

Fait : Souvenez-vous qu’il n’y a aucune façon d’influencer le résultat des tirages de loteries. Peu importe les stratégies ou les habiletés que vous croyez détenir, rappelez-vous que le résultat est déterminé par le hasard. Choisir ses numéros ou utiliser les mêmes combinaisons pour chacun des tirages n’augmentent pas les probabilités de gagner.
Par exemple, au Lotto 6/49, il n’y a qu’une seule combinaison sur 14 000 000 qui est la gagnante du gros lot, et ce, peu importe le nombre de billets vendus. 

 

Mythe : « Si je joue à plus d’une machine à la fois, j’augmente mes chances de gagner. »

Fait : Même si les probabilités de gain augmentent en jouant à plus d’un appareil à la fois, l’argent dépensé, et par conséquent les pertes, augmentent aussi. La raison en est très simple : ces machines sont programmées pour conserver à long terme environ 8 % des sommes qui y sont insérées. Rappelez-vous que plus vous jouez, plus vous risquez de perdre de l’argent. 

  • Réduire

 

PRÉVOIR LES RÉSULTATS

On peut y croire, mais c’est toujours le hasard qui décide

 

Vous avez eu de la chance aujourd’hui et vous croyez que c’est le moment de miser gros? Vous connaissez les chiffres les moins souvent sélectionnés à la loterie et vous les jouez parce qu’ils sont « dus » pour sortir? À la roulette, les 10 derniers tours sont tombés sur le noir, vous y allez pour le rouge, il faut que ce soit rouge…

Libre à vous, si ça vous divertit! Mais, au moins, faites-le en toute connaissance de cause. Les mythes et réalités à ce sujet sont révélateurs.

Mythes et faits sur les résultats

Mythe : « J’augmente mes chances de gagner le gros lot en jouant à une machine qui n’a pas payé depuis longtemps. »

Fait : Toutes les machines possèdent une puce électronique (un générateur de nombres aléatoires) qui génère des milliers de combinaisons par seconde, qu’un joueur y joue ou non. Cette puce garantit que les résultats sont le fruit du hasard. Par exemple, imaginons un sac contenant 999 999 billes blanches et 1 bille rouge. Pour gagner le gros lot, il faut piger la bille rouge. Chaque fois qu’une bille est pigée, elle est remise dans le sac avant le prochain tirage. La probabilité de piger la bille rouge est de 1 sur 1 000 000, peu importe le nombre de parties jouées, et elle est toujours déterminée par le hasard. Ce même principe s’applique aussi aux machines. Il est donc impossible de prévoir quand une machine paiera.

 

Mythe : « Au poker, les probabilités d’obtenir une paire d’as sont de 1 sur 221. Comme j’ai joué 200 mains, ça ne saurait tarder. »

Fait : Il est vrai qu’à chacune des mains, un joueur a 1 chance sur 221 d’avoir une paire d’as. Cela ne veut pas dire qu’il aura nécessairement une paire d’as chaque 221e main. Cette probabilité s’observe sur des milliers de parties jouées. Puisque les cartes sont mélangées et distribuées au hasard, dans les faits, un joueur pourrait avoir une paire d’as dès sa première main ou ne jamais en avoir. 

 

Mythe : « Si j’analyse correctement le jeu, je peux arriver à prévoir le résultat. »

Fait : Il est impossible pour quiconque de prédire le résultat d’un jeu de hasard, quel qu’il soit. La plupart des jeux de hasard et d’argent répondent à la loi de l’indépendance des tours. Cela signifie que chaque tirage et chaque tour sont indépendants des précédents et des suivants. Pour ces jeux, les stratégies ne sont d’aucune utilité.  

  • Réduire

 

JE SUIS « DÛ » POUR GAGNER

On peut y croire, mais c’est toujours le hasard qui décide

 

Le principe de l’indépendance des tours, vous connaissez? Dans les jeux de hasard, chaque tour, chaque partie est un événement indépendant qui n’est jamais déterminé par les résultats précédents.

Par conséquent, il est inutile d’observer les résultats ou de tenter de découvrir une « structure de jeu ». Le prochain résultat est impossible à prédire, même si vous êtes un as en mathématiques!

Mythes et faits

Mythe : « Il ne faut pas que j’arrête de jouer. Ma chance va tourner et je vais récupérer l’argent perdu. »

Fait : À la plupart des jeux de hasard et d’argent, les résultats sont déterminés au hasard. Or, le hasard est imprévisible et incontrôlable. On ne peut pas prévoir le résultat du jeu et les probabilités de gagner sont toujours les mêmes, peu importe si l’on se croit chanceux ou non, le nombre de parties jouées, l’appareil choisi, le moment du jour ou l’endroit de jeu. Plus longtemps vous jouez, plus d’argent vous misez, plus vous risquez d’en perdre. Tenter de se refaire en dépassant ses limites entraîne inévitablement plus de pertes.

 

Mythe : « J’ai presque gagné! Je sens que ça s’en vient. Je vais gagner le gros lot au cours des prochains tours. »

Fait : Le hasard est imprévisible et incontrôlable. Rien n’annonce l’arrivée d’un gros lot et vous n’avez pas plus de probabilités de gagner à la première partie qu’à la dixième. Parce que le résultat de chaque partie n’a pas de lien avec le précédent ou le suivant, il est inutile de chercher une logique dans les séquences de symboles ou de chiffres.
Obtenir une série (par exemple, des cerises ou des cloches) où il ne manque qu’un symbole pour gagner le gros lot ne veut pas dire qu’on le gagnera bientôt. On perd ou on gagne; on ne passe jamais près de gagner.

 

Mythe : « À force de jouer, je vais bien finir par gagner. »

Fait : Miser à un jeu de hasard et d’argent, c’est d’abord accepter le risque de perdre. Plus on joue, plus on augmente les risques de perdre l’argent misé. Il peut, bien sûr, y avoir des gains occasionnels, mais pour les joueurs qui misent beaucoup, les pertes financières sont presque inévitables. 

  • Réduire

 

PARIS SPORTIFS

On peut y croire, mais c’est toujours le hasard qui décide

 

Les paris sportifs et les courses de chevaux sont des jeux qui peuvent faire appel aux connaissances du joueur. Pour parier, on s’appuie sur des renseignements, comme la performance passée d’un cheval, d’une équipe ou d’un athlète. Mais comme on le sait, sur le terrain, pendant le jeu ou la partie, tout peut arriver et bousiller les probabilités de gagner gros. 

Si ça vous fait plaisir, devenez barbu pour les séries ou cachez un porte-bonheur dans la glace de la patinoire de votre équipe. Cependant, n’espérez pas vous enrichir grâce à vos connaissances pointues sur votre sport préféré!